A savoir avant tout achat ou vente

Détention – achat – vente de bovins : quelques aspects réglementaires à connaître

Les informations qui suivent ont pour objectif d’aider les détenteurs ou futurs détenteurs de bovins à être à jour vis-à-vis de la réglementation. Les bovins sont des ruminants dont la détention est en effet soumise à des règles dont le non-respect est une infraction :

1. Règles administratives :

– existence (ou création) d’un cheptel associé à un numéro à 8 chiffres, les démarches nécessaires sont à réaliser auprès de l’EDE (établissement départemental de l’élevage) de votre département.

– gestion des entrées – sorties du cheptel (y compris déclarations de naissance) par formulaires papiers ou par internet, dans les sept jours suivant chaque mouvement d’animal.

– bouclage systématique bilatéral de chaque bovin.

2. Règles sanitaires :

– adhésion facultative mais vivement conseillée au GDS (groupement de défense sanitaire) de votre département.

– désignation obligatoire d’un vétérinaire sanitaire auprès de la DDPP (direction départementale de la protection des populations).

– réalisation par un vétérinaire de prises de sang annuelles obligatoires (sauf en élevage laitier livrant du lait à une laiterie).

3. Transactions :

A chacun de s’assurer par ses propres moyen du bon état de santé apparent du bovin acheté. Et comme évoqué précédemment, une transaction doit faire l’objet d’une déclaration de sortie du cheptel par le vendeur, et d’une déclaration d’entrée par l’acheteur. De plus, une introduction représente un risque sanitaire pour le cheptel acheteur, et il est dans l’intérêt du bovin concerné, du vendeur et de l’acheteur de prendre quelques précautions :

. quarantaine à l’introduction

. contrôles à l’introduction (prise de sang ± tuberculination) parfois obligatoires (contacter le vétérinaire ou le GDS en cas de doute)

. contrôle (prise de sang) préalable à l’introduction fortement recommandé pour limiter les risques d’introduire une maladie dans l’élevage

Ces informations ne se veulent pas exhaustives, mais doivent aider chacun à prendre ses responsabilités et se tenir informé de ses obligations, et des possibilités de garanties sanitaires qui lui sont offertes. A chacun d’en faire le meilleur usage dans l’intérêt de tous, et avant tout de nos bovins.

François BOERLEN, vétérinaire à Sarzeau et éleveur de Bretonne Pie Noir.


Tarifs

Prix pratiqués à titre indicatif, pour des animaux inscrits à l’ Etat-Civil Bovin. Attention, prix variables suivant âge, état corporel, stade de gestation …

Génisse de 15 jours à 3 semaines Autour de 200€
Génisse de 3 mois (sevrée) 500 €
Génisse de 6 mois 600€
Génisse de 12 mois 800€
Génisse de 15 mois 900€
Génisse prête à saillir 1 000 €
Génisse prête à vêler 1 300 €
Vache en lactation ou prête à vêler à 1 ou 2 lactations 1 300 €
Vache de réforme au cas par cas selon l’âge, l’état corporel…

La même grille s’applique pour la vente de mâles reproducteurs.

Les animaux vendus doivent obligatoirement être inscrits au livre généalogique de la Bretonne Pie Noir (Etat civil complet au dos du passeport de l’animal ou déclaration de race à dire d’expert réalisée par l’Union Bretonne Pie Noir).

Les animaux vendus doivent être manipulés qu’ils soient destinés à un élevage laitier ou allaitant.

Les annonces de ventes d’animaux se font sous la responsabilité des vendeurs.

Il est de plus demandé à l’acheteur et au vendeur de signaler à Rim Chaabouni à chaque fois qu’une transaction est conclue.

Sauf avis de votre part, chaque annonce sera retirée au bout de 2 mois.